La taille de la vigne : quand, comment et pourquoi tailler la vigne ?

taille-vigne

Pratique essentielle pour le vigneron, la taille de la vigne soulève de nombreuses questions ! Quand, pourquoi et comment ? Dans cet article, nous démêlons les secrets de cette technique ancestrale.

La taille de la vigne est une pratique essentielle qui influence non seulement la santé de la plante mais également la qualité et la quantité de la récolte. Cette dernière occupe une place centrale tant dans le cycle de la vigne que dans l'activité quotidienne du vigneron. La taille, quèsaco ? Partons à la découverte des mystères de cette pratique aussi exigeante que passionnante !

Quand tailler la vigne ?

La taille est généralement réalisée pendant la période de dormance de la vigne, c'est-à-dire lorsque la plante est au repos et a perdu toutes ses feuilles. Pour l’hémisphère nord, cette fenêtre se situe entre la fin de l'automne et le début du printemps, soit de novembre à mars. Elle est pratiquée avant le début du débourrement, correspondant au moment où les premiers bourgeons commencent à apparaître.

La taille et l’influence des climats

Dans les régions au climat particulièrement froid, il est conseillé d'attendre la fin de l'hiver pour tailler, afin de minimiser les dommages causés par le gel sur les vignes. Une taille prématurée dans ces environnements peut rendre les vignes vulnérables à des gelées intenses, ce qui pourrait compromettre la récolte de l'année suivante. À l'opposé, dans les zones bénéficiant de conditions climatiques plus douces, il est possible d'anticiper la taille et de la réaliser plus tôt dans l'hiver.

La taille selon les variétés de vigne

Certaines variétés de vigne peuvent également dicter le moment de la taille. Les variétés précoces, par exemple, peuvent nécessiter une taille anticipée, tandis que les variétés plus tardives peuvent être taillées ultérieurement dans la saison.

Pour les cépages précoces tels que le chasselas, le pinot noir, et le merlot, une taille précoce peut être bénéfique car le viticulteur oriente l'énergie de la vigne vers le développement et la croissance des bourgeons. Cette stratégie s'avère particulièrement adaptée pour les variétés qui débutent leur cycle de croissance et de maturation plus tôt dans l'année car elle permet à ces dernières d’obtenir des baies d’une maturité optimale avant les risques de gel.

À l’inverse, pour les variétés à maturation tardive telles que le cabernet sauvignon, le riesling et le grenache, qui profitent d'une saison de croissance plus longue, il est possible de retarder la période de taille. Cette décision permet de retarder le début de la croissance active, un élément primordial pour certaines régions où les gelées tardives au printemps sont un risque.

Il est donc essentiel d’adapter le calendrier de taille en prenant en compte les spécificités des différents cépages afin d’optimiser la période de maturation. En effet, cette optimisation est essentielle pour créer des profils aromatiques riches et complexes, ainsi que pour favoriser l'accumulation des sucres nécessaires à l'élaboration de vins d'exception.

 

Pourquoi les pieds de vignes doivent-ils être taillés ?

La vigne, liane volubile, se fixe grâce à ses vrilles. Initialement, elle se développait à l'état sauvage dans les arbres situés le long des cours d'eau et elle ne produisait des fruits que sur les plus jeunes rameaux à une hauteur considérable ! Ainsi, l'homme a adapté la vigne aux côteaux ensoleillés, l'attachant à des structures telles que des fils de fer, des murs, des clôtures ou des pergolas pour en faciliter la gestion et la récolte. Au-delà de simplifier les vendanges, la taille de la vigne répond à de multiples autres exigences : zoom sur leurs subtilités.

Gérer la croissance de la vigne

Influençant la forme et l’envergure de la vigne, la taille permet de prévenir sa croissance excessive, ce qui pourrait nuire à la santé de la plante et à la qualité des raisins. En effet, une vigne non taillée tend à produire davantage de feuillage au détriment du développement des baies.

Améliorer la qualité du raisin

En réduisant le nombre de grappes sur chaque vigne, la taille aide à concentrer les ressources de la plante dans la production de raisins de meilleure qualité. Cela se traduit par une meilleure concentration des sucres, des arômes et des nutriments essentiels dans chacune des baies. De plus, la taille aide à structurer la vigne, permettant d’optimiser l’exposition des grappes au soleil, favorisant ainsi une maturation optimale et uniforme.

Augmenter la productivité

Bien qu'il puisse sembler contre-intuitif, la réduction du nombre de grappes par la taille peut en réalité augmenter la productivité à long terme. En évitant la surproduction, qui épuise la plante, la taille assure un rendement plus durable au fil des années !

Prévenir les maladies

Une vigne dense, avec un feuillage conséquent et des grappes serrées, crée un environnement humide et limite la circulation de l'air, augmentant ainsi le risque de maladies. La taille aide à aérer la vigne, réduisant l'humidité et minimisant ainsi les risques de maladie.

Renouveler la vigne

Enfin, la taille stimule la croissance de nouveaux rameaux fructifères, en favorisant le renouvellement constant des parties productives de la vigne. Cela contribue à maintenir la vigueur et la jeunesse de la plante sur le long terme.

Outre les avantages mentionnés précédemment, des vignes correctement taillées et structurées permettent également de simplifier l'entretien et la récolte, optimisant ainsi la sélection, le temps et l’effort demandés lors des vendanges.

 

Comment tailler la vigne ?

Gants de travail, lunettes de sécurité, sécateur… la taille de la vigne suppose un équipement de haute précision. Mais avant toute chose, il est primordial de connaître quels sont les différents types de tailles : guyot, cordon, gobelet, découvrez leurs spécificités !

La taille en guyot : exigence et qualité comme symboles

Portant le nom de son inventeur, ce type de taille consiste à sélectionner et à conserver les caractéristiques suivantes :

  • 1 ou 2 longs bois que l’on appelle « les cannes », soit les bois de l'année précédente portant des bourgeons.

  • 1 ou plusieurs bois plus courts appelés « coursons » avec 1 à 3 bourgeons qui seront les porteurs de grappes pour la saison suivante.

Enfin, le reste des bois est coupé pour concentrer les ressources de la plante dans les parties conservées. Cette méthode favorise un meilleur contrôle du rendement, une facilité de gestion des vignes, et une adaptabilité à divers terroirs et cépages. Toutefois, elle exige un travail manuel important, augmente le risque de gel des bourgeons et nécessite un savoir-faire spécifique.

La taille en cordon : entre sélection et précision

La taille en cordon repose sur la sélection d'un axe principal, maintenu horizontalement le long d'un fil. À partir de cet axe, des coursons, de courtes branches portant quelques bourgeons, sont conservés à intervalles réguliers. Chaque année, les sarments qui ont porté les raisins sont coupés, et de nouveaux coursons sont sélectionnés pour la prochaine saison de croissance. Notez que cette méthode peut être appliquée avec un cordon simple ou double.

Facilitant l'exposition au soleil et la mécanisation, cette méthode nécessite néanmoins de tailler régulièrement les sarments fructifères et de renouveler les coursons chaque année pour maintenir la productivité. Elle présente des avantages comme la simplification de l'entretien et l'optimisation de la maturation des raisins, mais exige une taille précise et constante. Cependant, elle peut conduire au vieillissement précoce des cordons et n'est pas adaptée à tous les cépages ou climats.

Le gobelet, une taille aussi robuste que subtile

La taille en gobelet est particulièrement répandue dans les régions viticoles méditerranéennes et plus généralement dans les zones chaudes et arides. Cette technique, une méthode de taille courte transmise par les Romains, était également très présente dans le Languedoc jusqu'en 1970. Elle fut ensuite délaissée du fait de son incompatibilité avec la mécanisation des vendanges. Cette méthode confère à la vigne l'apparence d'un « cône inversé », existant sous de multiples variantes.

Ce type de taille présente de multiples avantages comme sa capacité d'adaptation aux environnements arides, sa robustesse face aux vents forts, ainsi que peu d’entretien. Néanmoins notez qu’avec sa forme de gobelet, la mécanisation n’est pas possible et qu’elle nécessite un personnel particulièrement qualifié.  

La taille de la vigne en vert, qu’est-ce que c’est ?

La taille de la vigne en vert, aussi appelée ébourgeonnage ou effeuillage selon le contexte, est une pratique culturale qui se réalise pendant la période de croissance active de la vigne, généralement entre le printemps et l'été. Contrairement à la taille d'hiver qui se fait sur des vignes en dormance et vise à préparer la vigne pour la saison à venir, la taille en vert a pour objectif d'optimiser les conditions de maturation des raisins et d'améliorer la santé générale de la vigne. La taille en vert vous intéresse ? Découvrez prochainement cette thématique dans un article en cours de préparation !

 

Pour conclure ce chapitre : la taille ne se résume pas uniquement à une pratique viticole, elle suppose une exigence, une passion et un savoir-faire sans égale. En effet, elle constitue un élément fondamental de la viticulture, symbolisant l'harmonie entre la tradition et l'innovation, ainsi que l'interaction entre la nature et le savoir-faire humain. C’est aussi grâce à cette tradition ancestrale que nous pouvons nous délecter de millésimes toujours plus exceptionnels chaque année.  

À lire aussi

Symbole culturel, les vendanges incarnent la patience, la passion et le dévouement qui lient l’homme à la terre. Héritage ancestral et source d’inspiration novatrice, redécouvrez cette pratique légendaire.

06/09/2023

Originaire de l’Europe et de l’ouest de l’Asie, vitis vinifera a conquis le monde et c’est grâce à elle que l’on trouve désormais près de 10 000 variétés cultivées. Découvrez-en plus sur les secrets de Vitis Vinifera

11/01/2023

L’ampélographie, science méconnue, est source de précieux indicateurs sur les cépages. Elle permet de comprendre le monde de la vigne et de remonter aux origines parfois surprenantes des cépages actuels

17/11/2022

En raison des bactéries intégrées au vin lors du processus de macération, l’ajout de sulfites et particulièrement de soufre est nécessaire afin de tuer ces levures et bactéries indésirables.

16/11/2022

À l’aube de ses 300 ans, la Maison Ruinart est un emblème de finesse et d’excellence. Symbole d'un savoir-faire historique, cette prestigieuse Maison de Champagne continue de séduire les amateurs les plus exigeants.

11/06/2024

Figures de proue du mariage, les vins sont omniprésents du vin d’honneur jusqu’au dessert. Ainsi, comment savoir quelle est la juste quantité de vin à prévoir pour votre cérémonie ?

13/05/2024
Rejoignez-nous
Soyez les premiers informés de nos nouveautés, de nos offres spéciales et de nos offres primeurs
Drapeau de la république française
Interdiction de vente de boissons alcooliques aux mineurs de moins de 18 ans
La preuve de majorité de l'acheteur est exigée au moment de la vente en ligne
CODE DE LA SANTE PUBLIQUE, ART. L. 3342-1 et L. 3353-3
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Sachez consommer avec modération.
Ethylotests en vente sur ce site
2.0.0