lafite-rotschild_1033.jpg
+ / - Survoler l'image pour effectuer un zoom
Autres vues
Autres vues

Château Lafite-Rothschild 2005

Bordeaux - Pauillac - Rouge - 13° Château Lafite-Rothschild Château Lafite-Rothschild 2005 1033/05
  • Parker : 96
  • J. Robinson : 18
Dans cette année de très grands cabernets sauvignons et de petits verdots, la robe du Lafite-Rothschild 2005 revêt un caractère de profondeur et d'intensité chromatique. Le nez est intense, délicat, subtil et d'une grande complexité avec un fruité tout en relief et par définition, ample. Le palais est très net avec une certaine droiture du début (l'attaque) jusqu'à la finale. On est subjugué, littéralement emporté par ce torrent de sensation et de complexité. Le milieu de bouche monte en puissance, allant crescendo dans l'épaisseur de la structure, de la matière et de la puissance gustative. Ce Pauillac est de la race des grands flacons. La puissance de la finale précède une belle longueur avec une densité remarquable et une élégance rare inscrivant ce Lafite-Rothschild 2005 au Panthéon des grands flacons qui comptent dans une décennie comme dans un siècle.

Wine Advocate-Parker :
Having tasted the 2005 Château Lafite-Rothschild several times both blind and non-blind, it comes across as a First Growth politely requesting more time to settle. Here, from an ex-château bottle tasted in Bordeaux, it delivers that graphite, pencil-box bouquet that unfurls gradually in the glass, biding its time, graceful but not intense. Parallel to some of its fellow 2005s, it is developing a little more spice, namely thyme and sage, than I recall. The palate is medium-bodied and beautifully balanced, to wit, a sophisticated Pauillac that priorities elegance and poise over intensity of fruitùin keeping with Lafite Rothschild's style. You come away with the sense that it will take its time and decline, giving away a great deal in its primacy, even if it is still more approachable than the 2005 Latour for example. Therefore, I would be inclined to set this aside for several more years. Tasted November 2014.
Les prix légers
1 628,89 €
Declinaison :
Le prix du produit peut être mis à jour en fonction de votre sélection
  • b_cb_12
  • c_cb_6
  • d_cb_3
  • e_cb_1
  • g_cb_1
  • wc_wcl_1
EUR 7330.0 Millesima In stock

Grands Vins de Château Lafite-Rothschild (Bordeaux) en stock chez Millesima - leader de la vente de vin en ligne - disponibles dans nos chais de Bordeaux.

Dans cette année de très grands cabernets sauvignons et de petits verdots, la robe du Lafite-Rothschild 2005 revêt un caractère de profondeur et d'intensité chromatique. Le nez est intense, délicat, subtil et d'une grande complexité avec un fruité tout en relief et par définition, ample. Le palais est très net avec une certaine droiture du début (l'attaque) jusqu'à la finale. On est subjugué, littéralement emporté par ce torrent de sensation et de complexité. Le milieu de bouche monte en puissance, allant crescendo dans l'épaisseur de la structure, de la matière et de la puissance gustative. Ce Pauillac est de la race des grands flacons. La puissance de la finale précède une belle longueur avec une densité remarquable et une élégance rare inscrivant ce Lafite-Rothschild 2005 au Panthéon des grands flacons qui comptent dans une décennie comme dans un siècle.

Wine Advocate-Parker :
Having tasted the 2005 Château Lafite-Rothschild several times both blind and non-blind, it comes across as a First Growth politely requesting more time to settle. Here, from an ex-château bottle tasted in Bordeaux, it delivers that graphite, pencil-box bouquet that unfurls gradually in the glass, biding its time, graceful but not intense. Parallel to some of its fellow 2005s, it is developing a little more spice, namely thyme and sage, than I recall. The palate is medium-bodied and beautifully balanced, to wit, a sophisticated Pauillac that priorities elegance and poise over intensity of fruitùin keeping with Lafite Rothschild's style. You come away with the sense that it will take its time and decline, giving away a great deal in its primacy, even if it is still more approachable than the 2005 Latour for example. Therefore, I would be inclined to set this aside for several more years. Tasted November 2014.
Ajouter au panier