Frais de port offerts sur votre 1ère commande avec le code* - BIENVENUE *hors vins primeurs, réservé aux nouveaux clients.
TrustMark
4.57/5
Ruinart : Dom Ruinart 2010

Ruinart : Dom Ruinart 2010

Grand cru -  - Blanc
Détails du produit
220,00 € T.T.C.
220,00 € / unité
Je choisis ma quantité et/ou mon format
  • delivery truckLivraison offerte à partir de 300€ de commande
  • lockPaiement 100% sécurisé
  • checkbox confirmOrigine des produits garantie
D'autres millésimes disponibles
Carte d'identité de
Ruinart : Dom Ruinart 2010

Un grand champagne Blanc de Blancs séduisant d’élégance et de complexité

La propriété

Première Maison de Champagne fondée en 1729, Ruinart constitue une référence incontournable. L’historique Maison de Champagne Ruinart doit sa naissance au visionnaire et précurseur moine Dom Thierry Ruinart. Installée au cœur de Reims, la Maison Ruinart veille sur un trésor. Uniques, monuments d’histoire et prouesses architecturales, les crayères Ruinart sont classées site historique depuis 1931 et inscrites depuis juillet 2015 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. À près de 40 mètres sous terre, dans l’obscurité et la fraîcheur des caves aux allures de cathédrale, patientent les précieux flacons avant d’entrer dans la lumière. Élégance, style et intemporalité définissent l’ADN de la Maison de Champagne Ruinart figurant parmi les marques les plus appréciées de l’hexagone, incarnant l’excellence d’un art de vivre à la française aux quatre coins du monde.

Le vignoble

Ce Dom Ruinart Blanc de Blancs 2010 de la Maison Ruinart est composé exclusivement de Grands Crus de Champagne, issus à 90% de de la Côte des Blancs (Cramant, Chouilly, Le Mesnil-sur-Oger et Avize) et à 10% du versant nord de la Montagne de Reims (dont Sillery, grand cru historique).

Le vin

Issu de grands terroirs et élaboré uniquement lors de vendanges exceptionnelles, le vin de Champagne Dom Ruinart Blanc de Blancs, qui n’a connu que 27 millésimes, met en exergue la richesse aromatique du chardonnay, cépage emblématique de la Maison Ruinart.

Le millésime

La fraîcheur printanière retarde la floraison et le cycle végétatif. Si le début de la saison estivale est d’une grande clémence, la climatologie s’inverse à la mi-août avec une importante pluviométrie suivie de fortes chaleurs conjuguées à une forte humidité. Ces conditions entraînent le développement rapide du Botrytis cinerea, champignon qui impacte à ce stade surtout le pinot noir, le pinot meunier mais pas le chardonnay. Les bonnes conditions du mois de septembre sont idéales pour affiner les maturités jusqu’aux vendanges qui débutent le 15 septembre. Les raisins dévoilent une richesse et un équilibre rares.

Vinification

Les raisins vendangés manuellement font l’objet d’une fermentation alcoolique en cuves inox thermorégulées, suivie d’une fermentation malolactique. Le dosage de ce Dom Ruinart Blanc de Blancs 2010 est de 4g/l et son vieillissement est d’une durée minimale de 9 ans sur lattes.

Assemblage

Ce Dom Ruinart Blanc de Blancs 2010 est un 100% chardonnay.

Caractéristiques et conseils de dégustation du Dom Ruinart Blanc de Blancs 2010 de Ruinart

Dégustation

Robe
La robe dévoile une belle couleur jaune or, parée de subtils reflets vert d’eau. Persistante, l’effervescence est d’une grande finesse.

Nez
Le nez s’ouvre sur des fragrances poudrées, florales (iris) et minérales (roche humide). À l’aération se dévoilent des notes toastées et épicées évoquant la noix de muscade, la noisette, l’amande torréfiée ou encore le café ainsi que de savoureuses notes zestées d’agrumes mûrs.

Bouche
Riche et tendue, la bouche séduit par son intensité aromatique et sa concentration. Des notes de feuille de figuier, de thé noir et d’épices fraîches se conjuguent au fil de la dégustation à un palais ferme et structuré. Une délicate sensation séveuse et tactile s’étire jusqu’à une finale persistante et d’une grande élégance.

Service

Pour une dégustation optimale, servir à 10-12°C.

Accords mets et vins

Ce Dom Ruinart Blanc de Blancs 2010 de Ruinart s’accorde idéalement avec un filet de cochon noir du Périgord, un macis de muscade, du topinambour, un filet d’huile de livèche et copeaux de châtaignes toastées mais également un homard bleu de Bretagne fumé aux sarments de vignes et épines de sapin, des pétales de daïkon, un poireau (brûlé, frit, en purée) ou un sabayon de pomme de terre & truffe.

1.9.0