Fermer
Produits (13)

Domaine du Clos des Fées

Domaine du Clos des Fées image
Parker
90-92 / 100
Livrable
Parker
94+ / 100
Le Clos des Fées 2013
 T.T.C.Un carton de 6 Bouteilles (75cl)
Livrable
Parker
96 / 100
Le Clos des Fées 2015
 T.T.C.Un carton de 6 Bouteilles (75cl)
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Les Sorcières 2017
 T.T.C.Un carton de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Vieilles Vignes 2015
 T.T.C.Un carton de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Un Faune Avec Son Fifre 2014
 T.T.C.Une caisse de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Un Faune Avec Son Fifre 2015
 T.T.C.Une caisse de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Parker
96+ / 100
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Les Sorcières 2018
 T.T.C.Un carton de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Vieilles Vignes 2016
 T.T.C.Un carton de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Un Faune Avec Son Fifre 2013
 T.T.C.Une caisse de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Domaine du Clos des Fées : Images Dérisoires 2013
 T.T.C.Un carton de 12 Bouteilles (75cl)
Livrable
Filtres

+

prix

Clos des Fées, la magie des grands vins du Roussillon

Clos des Fées, un nom plein de poésie pour un vignoble situé dans un décor véritablement idyllique. C’est en 1997, dans le magnifique cadre du cirque calcaire de Vingrau qu’Hervé Bizeul a décidé de débuter l’aventure du métier de vigneron. Parti de rien, Hervé Bizeul a hissé le Clos des Fées au rang de l’élite des domaines du Roussillon. Découverte d’un vigneron passionné et passionnant avec des vins exprimant plus qu’une haute définition de leur terroir de naissance…

Le Clos des Fées, le paradis d’Hervé Bizeul

 « Si les fées, au Solstice, se réunissent encore et dansent, c’est ici qu’elles le font, dans ce lieu singulier, différent et mystérieux ». Tels sont les mots d’Hervé Bizeul pour décrire l’écrin où se niche le domaine du Clos des Fées.

C’est ici, dans ces paysages graphiques aux airs de désert de garrigues, où les murets de pierres sèches dessinent leurs silhouettes entourant les rangées de vignes plantées dans la terre sèche depuis des temps dont même les anciens n’ont plus le souvenir, qu’Hervé Bizeul a décidé d’entamer un autre chapitre de son histoire.

Après avoir décroché le Trophée Ruinart du Meilleur Jeune Sommelier de France en 1981, Hervé Bizeul poursuivra sa carrière en tant que restaurateur, journaliste et écrivain, en mettant à l’honneur la gastronomie et les vins, des sujets qui lui tiennent à cœur.

À la fin des années 90, la passion de la vigne le rattrape. Hervé Bizeul suit alors son instinct. Un lieu magique, une rencontre avec la vigne sur les terres belles et rudes du Roussillon, un coup de cœur… Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que l’aventure du métier de vigneron débute un matin de l’année 1997.

C’est donc là qu’Hervé Bizeul fonde le domaine du Clos des Fées, non loin des scintillements de la mer Méditerranée, tout près du spectaculaire et magnifique cirque calcaire de Vingrau aux falaises bleues, dans le département des Pyrénées – Orientales.

 

L’ascension fulgurante d’un domaine emblématique du Roussillon

Parti de presque rien, sans avoir beaucoup de moyens, avec seulement quelques arpents de vieilles vignes et beaucoup de courage, Hervé Bizeul et son épouse Claudine hisseront progressivement le domaine du Clos des Fées au rang des domaines les plus emblématiques du Roussillon.

Comme toutes les aventures humaines, les chemins sont longs et parfois tortueux pour parvenir au sommet. Loin de l’atmosphère feutrée des grands restaurants, Hervé Bizeul apprend à prendre soin de cette vigne en s’investissant sans relâche avec l’énergie de ceux que rien ne peut arrêter.

Le premier millésime de Clos des Fées naît en 1998. L’anecdote de sa réalisation mérite d’être racontée. À l’époque, Hervé Bizeul vinifie dans la cave d’un ami en fin de journée en utilisant les moyens du bord. Après un travail surhumain, des doutes et des incertitudes, la première cuvée du Clos des Fées devient le symbole de la solidarité et de l’amitié qui animent le monde du vin annonçant le prélude d’une longue suite de succès.

Peu à peu, à force de travail, de conviction, Hervé Bizeul équipe le domaine du Clos des Fées d’installations qui lui permettent de perfectionner les vinifications.

La surface du domaine s’agrandit, la gamme des vins se diversifie, les vins connaissent une réputation grandissante. Plein de talent et d’idées, Hervé Bizeul plébiscite partout l’image des vins du Roussillon. La tenue du blog du Clos des Fées invite à suivre le quotidien du domaine, le travail réalisé chaque jour à la vigne, l’attente de la réalisation des vendanges jusqu’à l’obtention de la parfaite maturité phénolique, le suivi de chaque parcelle vinifiée.

De la vigne au raisin, le lecteur est ainsi invité à prendre la mesure du travail qui se cache derrière chaque bouteille de vin finalement réalisée.

Plus de 20 ans après le début de cette aventure humaine portée par la passion et l’investissement d’un vigneron philosophe et travailleur acharné, le Clos des Fées est devenu un véritable emblème du Roussillon et n’a plus rien à prouver. Une histoire qui s’écrit à la manière d’un (presque) conte de fées…

 

Un trésor de vignoble dans le cirque de Vingrau

Parti de quelques arpents de vignes, le domaine du Clos des Fées veille aujourd’hui sur un vignoble de près de 40 hectares constituant un exceptionnel patrimoine avec des vieilles vignes âgées de 50 à 100 ans.

Et il faut croire que les fées se sont penchées sur ces terres rudes et arides du Roussillon pour doter le terroir d’une telle richesse. En se rendant sur les lieux du domaine du Clos des Fées, le visiteur saisit immédiatement la singularité de ce lieu hors-normes. Un lieu où le vignoble est découpé en 112 parcelles.

 

Clos des Fées
© Clos des Fées

 

Diversité des sols, diversité des expositions, telle une véritable mosaïque, le domaine du Clos des Fées est implanté sur un ensemble géologique rare que l’on ne retrouve que dans quelques endroits au monde.

Le challenge est de taille. Certains versants au nord ne voient que très peu le soleil rendant difficile l’obtention de la maturité parfaite des raisins tandis que certains coteaux au sud sont au contraire exposés au brulant soleil d’été avec des sols très arides. Et que dire de la Tramontane qui impose tout au long de l’année ses bourrasques impétueuses et glaciales ? Loin de correspondre à l’image des clichés du climat méditerranéen, les vendanges au domaine du Clos des Fées commencent souvent après le 15 octobre. Non, la culture de la vigne au domaine du Clos des Fées n’est pas un long fleuve tranquille !

Parce que les grands vins naissent des grands raisins, le vignoble du Clos des Fées est choyé par l’attention constante dont Hervé Bizeul fait preuve. Les vignes sont travaillées en lutte raisonnée avec une approche adaptée à la particularité de chaque parcelle. En raison de l’aridité du climat du Roussillon, l’usage de cuivre est limité à de faibles doses pour lutter contre le mildiou, des pulvérisations de soufre étant utilisées contre l’oïdium. Le fumier de cheval sert à enrichir les sols avec une pratique de labour raisonné.

Sur la centaine d’hectares que compte le Clos des Fées pour 40 hectares de vignes, Hervé Bizeul s’est battu pour parvenir à un équilibre entre la faune et la flore et assurer une biodiversité exemplaire sur le domaine. Il a su tisser ce lien entre l’homme et le terroir pour en faire une réalité, beaucoup plus qu’un simple concept.

 

Des terroirs et des cépages  

Le domaine du Clos des Fées combine ainsi différents terroirs. Et c’est avec toute cette diversité qu’il convient au vigneron de s’adapter, de trouver l’adéquation terroir-cépage parfaite pour que la vigne puisse donner le meilleur d’elle-même.

Au Clos des Fées, Grenache, Syrah, Carignan, Mourvèdre, LLadoner Pelut (un cépage catalan) et même Tempranillo sont cultivées sur des vignes très éloignées les unes des autres dans un rayon de 27 km autour du domaine. Si l’exercice est difficile pour suivre chaque parcelle en contrôlant son évolution au cours du cycle de la vigne, le jeu en vaut la chandelle. À la manière d’un peintre qui userait de sa palette, la grande diversité des raisins récoltés permet au Clos des Fées de donner naissance à des vins qui retranscrivent la typicité et les nuances de leurs terres de naissance. Pour mieux comprendre, un petit aperçu des différents terroirs s’impose.  

 

Clos des Fées
© Clos des Fées

 

Constitué d’éboulis pentus sur des versants calcaires, le cirque de Vingrau dans la Vallée de l’Agly tient sa richesse de sols d’argiles et de particules de carbonate de calcium. De ces sols naissent des vins présentant une belle densité et une grande structure, résolument taillés pour la garde.

Situé un peu plus au sud-est de Vingrau, le terroir de Tautavel célèbre pour la découverte des fossiles de l’Homme de Tautavel, l’est aussi pour ses sols d’argile rouge. Présentant des galets roulés similaires à ceux que l’on retrouve sur l’appellation Châteauneuf-du-Pape dans la Vallée du Rhône, les sols acides de Tautavel constituent une rareté. Le Mourvèdre s’y plaît particulièrement en produisant des jus très concentrés.

À l’ouest de Vingrau, le terroir de Maury se distingue par ses sols noirs de marnes schisteuses sur lequel le Grenache s’épanouit à merveille. Sur ce terroir précoce vendangé en premier, la vigne peut ici développer des racines profondes.

Au sud de Vingrau, les terres rouges-noirâtres argilo-calcaire de Calce tiennent leur singularité de la présence de schistes et de micaschistes très riches en fer.

Situé à plus de 30 kilomètres du Clos des Fées, le terroir de Lesquerde constitue une véritable rareté. Les sols de Gneiss sont à l’origine de granits d’une grande pureté. La Syrah arbore ici des notes très épicées, une grande finesse en bouche et une minéralité graphite immanquable aux notes de « mines de crayon ».

En 2011, Hervé Bizeul fait l’acquisition de parcelles de vignes situées à Espira de l’Agly. Ces sols de terres noires conviennent parfaitement à la culture de la Syrah. Terroir chaud et précoce, la question de la parfaite maturité est la source d’une préoccupation constante. Vifs, énergiques et brillants de l’éclat du fruit, les vins d’Espira s’assemblent à merveille aux vieilles vignes plantées sur les coteaux.

Enfin, terminons par le terroir d’Opoul, à l’est de Vingrau. Sur ce plateau calcaire bercé par les vents plus de 250 jours par an, les vieilles vignes de Grenache blanc dont certaines sont âgées de plus de 100 ans demeurent fermement enracinées dans les sols. 

 

L’élite du Roussillon dans des vins d’exception

Des cuvées aux noms évocateurs et plein de poésie pour des vins qui racontent l’identité de leur terroir et le caractère de leur millésime de naissance, là réside le talent d’Hervé Bizeul.

Au travers d’une magnifique gamme superbement travaillée, les vins du domaine du Clos des Fées invitent à se plonger dans la singularité du vignoble du Roussillon. Les vinifications soulignent la précision et la rigueur du travail d’Hervé Bizeul. Ces dernières années, l’élevage est réalisé avec une proportion moins importante de barriques de chêne neuf poussant toujours plus loin la recherche de l’équilibre et la pureté du fruit dans l’expression des vins.

 

Millésima
© Millésima

 

Commençons par la cuvée « Les Sorcières du Clos des Fées », idéale pour s’initier au style du domaine du Clos des Fées et à la signature d’Hervé Bizeul. En rouge ou en blanc, « Les Sorcières du Clos des Fées » révèle l’expression fruitée et gourmande d’un Côtes du Roussillon que l’on déguste avec plaisir en alliant fraîcheur et concentration du fruit.

Née d’un assemblage des plus vieilles vignes du domaine, la cuvée « Vieilles Vignes » du domaine du Clos des Fées renferme l’expression singulière du Grenache, du Carignan et de la Syrah. Si les vignes âgées de 50 à 100 ans produisent peu, le sacrifice du rendement se fait au profit d’une qualité et concentration exceptionnelles des baies récoltées pour donner naissance à un vin volumineux et puissant.

Parlons de la sublime cuvée, « De Battre, mon cœur s’est arrêté ». C’est au cours de l’automne 1997, au détour d’un chemin sur un sentier reculé, qu’Hervé Bizeul est tombé sur un coteau perché à 600 mètres d’altitude où serpentait une parcelle de vieille vigne de Syrah. Hervé Bizeul a alors pensé au sentiment que doit ressentir le Toréro au moment où le Toro entre dans l’arène… Du souvenir de cette émotion, Hervé Bizeul a souhaité nommer ce vin singulier d’un nom emblématique en l’illustrant d’une étiquette interprétant sa vision du Toréro dans l’arène. Et pour cause, puissant, complexe, alliant fraîcheur et éclat du fruit, la cuvée « De battre mon cœur s’est arrêté » déploie une bouche ample au fruit explosif, évoluant avec une énergie pure et sauvage. Le cru affiche la minéralité graphite, tendue et fuselée, des terroirs de coteaux d’arènes granitiques.

Sur la richesse d’arômes de fruits noirs, d’épices et de réglisse, de notes graphites, la cuvée « Le Clos des Fées » livre l’énergie et la concentration d’un fruit pur, dans une bouche délicieusement crémeuse et texturée, équilibrée par une belle fraîcheur.

Pour finir, terminons par la mythique cuvée « La Petite Sibérie ». Aujourd’hui classée au rang des plus prestigieux vins du Roussillon, « La Petite Sibérie » tient son nom de son lieu de naissance, une unique parcelle où soufflent des vents glaciaux plus de 200 jours par an ! Avec ces rudes conditions climatiques, la vigne souffre. Et pourtant, c’est de là qu’elle sait donner le meilleur des sols argilo-calcaires de Calce présentant une exceptionnelle richesse en fer. Fruit d’un assemblage célébrant la typicité de la Grenache, La Petite Sibérie découvre l’expression riche et intense d’un grand vin du Roussillon puissant et concentré, à l’immense envergure et taillé pour la garde.

Plus qu’une véritable image de l’expression du terroir, les vins d’Hervé Bizeul sont des vins d’émotion. Des vins rares et puissants arborant le style inimitable qui fait la distinction des vins d’Hervé Bizeul et le charme incontestable de Clos des Fées.